Bilan de notre premier hiver canadien et bonne année à vous tous !

L’hiver s’achève juste et je vous souhaite une Bonne année !

Le début officiel du printemps marque la fête Norooz (célébration de la nouvelle année en farsi) chez les Iraniens.

Comme écrit dans un précédent article, North Vancouver, où je réside, est appelée  Little Persia, vu la très forte communauté iranienne qui y réside, à l’instar de Los Angeles en Californie qui est baptisée Therangeles.

Les Iraniens de la diaspora font beaucoup d’effort pour préserver leur héritage historique multimillénaire.

De ce fait, la fête la plus importante pour tous les Iraniens, quel que soit leur confession, est Norooz (Nouvelle année). Cette fête trouve ses racines dans la religion zoroastrienne, l’une des plus anciennes religions monothéistes.

Le rituel le plus spectaculaire est celui du saut sur le feu, car par cette pratique les Iraniens croient pouvoir chasser tous malheurs et maladies.

Ce feu est allumé par le Mobad, nom de l’homme religieux habillé tout en blanc, qui est le maître de cérémonie.

Bonne année !

Bonne année !

La période du Norooz qui dure 13 jours est l’occasion aussi pour les familles de se retrouver dans les parcs ou de passer la journée à l’extérieur pour célébrer Dame Nature. C’est à West Vancouver en début de soirée, à Ambleside Park, qu’ a eu lieu le début de ces célébrations. auquel j’ai assisté il y a quelques jours.

Traditionellement les enfants souhaitent d’abord « Norooz Pirooz » à leurs parents ou aînés, et recevoient leur Jashni en retour (de l’argents ou des cadeaux).

7  aliments sont posés sur la table du rituel

7 aliments sont posés sur la table d’offrande dans les maisons

Pour chaque famille iranienne célébrant cette fête, c’est l’occasion d’échanger des cadeaux, de rafraîchir la maison, de porter de nouveaux vêtements et de savourer de délicieux mets entre amis.

J’ignorais l’existence de cette fête, il a fallu être au Canada pour découvrir cette riche culture persane :-)

Finalement c’est comment l’hiver canadien ?

Et bien, pas de température extrême, et finalement il n’ y a pas eu autant de pluie que cela. Le principal désagrément est la faible luminosité en décembre et janvier : dès 16h30 il commençait à faire sombre fin décembre.

Il y a eu 2 belles périodes de neige (en décembre et en février) qui ont duré chacune 10 jours environ. Et le reste du temps, c’était alternance entre des périodes ensoleillées (si si  du soleil !!) et de pluies. Cette fameuse pluie qui fait la renommée de la région de Vancouver était également assez supportable. C’est le plus souvent des petites périodes de pluies fines.

Il faut aussi ajouter que la métropole vancouvéroise est assez peu venteuse, contrairement à ce que j’avais préalablement imaginé , et cela grâce à l’Ile de Vancouver, « posée » juste en face de la métropole et qui sert en quelque sorte d’abri vent.

Avec moins de vent, les températures ressenties deviennent plus acceptables.

 Maladies hivernales ?

Traditionnellement, en région parisienne, chaque hiver mes enfants souffraient d’angine, bronchites et pleins d’autres joyeusetés de saison que l’on considérait comme « normales ». Et cette année, il n’y a eu rien de tout cela (je touche du bois !). Je pense que la propreté de l’air et sûrement un niveau de stress moindre y est pour beaucoup.

Maintenant vive le printemps  et Bonne année à vous !

 PS : mon prochain article portera sur l’immobilier à Vancouver. Inscrivez-vous sur la newsletter pour en être informé.

  1. Merci Didier. Ce billet m’a appris beaucoup sur cette fête dont j’ignorais l’existence. Je me demandais qu’est-ce que tu voulais souhaiter sur ton mur et à qui.

  2. bravo didier
    tu sembles pleinement profité de la vie canadienne..j’envisage de passer te voir cet été (aout), je te recontacte bientôt
    bises
    jerome

  3. Il faut dire qu’ici, on n’a pas un hiver au vrai sens « Canadien » du terme. Par contre, cette année il aura été sec. D’habitude, il pleut beaucoup plus.

    • On n’est pas vraiment Canadien finalement:-) il faut bien arroser tout ce beau vert qui nous entoure.
      Happy Norooz Stéphanie.