Etre heureux favorise la bonne santé, ou comment trouver sa zone bleue ?

Lorsqu’on est un nouvel arrivant dans un nouveau pays, on est à la fois exalté par la découverte de son nouvel environnement mais également stressé par tous les challenges qui nous attendent pour construire sa nouvelle vie.

Parfois, ce stress nous amène à négliger notre capital santé qui peut passer en arrière plan.

Ce constat m’a inspiré à partager cette étude sur les zones bleues.

Que sont ces zones bleues ? ce sont des des zones géographiques dans le monde où un reporter, Dan Bluettner, avait observé un pourcentage très élevé de centenaires, et où un homme et une femme de 70 ans n’étaient pas considérés comme des retraités  mais comme des membres importants et toujours actifs de la société.

Dan Bluettner, l’auteur de l’étude, a identifié 5 zones géographiques précises qui sont :

  1. Loma Linda en Californie
  2. Nicoya au Costarica
  3. Sardaigne en Italie
  4. Ikaria en Grèce
  5. Okinawa au Japon

L’étude démontre  que non seulement la moyenne de l’espérance de vie des habitants était élevée, mais surtout la durée de vie en bonne santé était plus élevée que celle des sociétés occidentales dites modernes.

D’après les statistiques Eurostat sur les années en bonne santé, la durée de vie des femmes en bonne santé en France a même tendance à reculer car elle passe de 64.3 ans en 2004 à 63.8 ans en 2012 !  Chez les hommes, elle est à 62.6 ans et stagne depuis 20 ans, malgré les progrès de la médecine en France.

Cet âge de 62.6 ans est particulièrement bas par rapport aux 80 ans des zones bleues.

Par exemple, ce chirurgien californien (voir en bas la vidéo) de Loma Linda  vient de fêter ses 100 ans et continuait à faire des opérations chirurgicales jusqu’à 95  ans !

A Okinawa, un homme de 70 ans est toujours considéré comme un jeune homme, ce qui ne devient hélas plus le cas dans la majorité de nos sociétés occidentales, où une personne de 70 ans doit consommer de béquilles chimiques nombreux traitements médicamenteux « pour tenir le coup ».

Dan Bluettner, dans son enquête sur ces zones bleues, indique que ces régions du monde n’ont ni médecine de pointe (Sardaigne, Ikaria) et très peu de salles de gym.

Les dénominateurs communs entre les habitants de ces régions sont :

– les personnes restent très actives: beaucoup d’activité physique douce quotidienne (marche à pied, jardinage, vélo etc…)

– ils mangent beaucoup d’aliments non transformés (légumes, patates douces, riz, fruits) et très peu de produits d’origine animale

– leur niveau de stress est relativement faible et vivent beaucoup en communauté:

– conscience spirituelle élevée : les Adventistes de Loma Lima en Californie sont végétariens

Ces études ont été menées sur une longue période, ce qui  crédibilise complètement l’analyse de l’auteur.

Zone bleu et santé

En 2009, les recommendations de Dan Bluettner  ont été appliquées sur un large échantillon d’habitants à Albert Lea dans le Minnesota, et force est de constater que les premiers résultats positifs ont été constatés :

  • les dépenses de santé ont baissé de 40 %
  • le poids corporels des habitants a diminué de 1.5 kg en moyenne
  • le chiffre d’affaire des aliments non transformés a augmenté de 36 %
  • l’absentéisme des salariés a diminué de  20%
  • le pourcentage de personnes ayant un sentiment de joie de vivre a augmenté
  • l’espérance de vie a augmenté de 3.2 ans

Comment l’équipe a mis en oeuvre les préceptes de zone bleue ?

L’équipe de Dan Bluettner a collaboré avec les responsables de la ville afin que ceux-ci construisent d’avantages d’allées piétonnières afin que les habitants puissent faire leurs courses ( alimentation, administration etc…) sans utiliser la voiture.

Ils ont encouragé des programmes permettant aux gens de se retrouver afin de renforcer la socialisation.

Tout ce nouvel écosystème permet d’accéder plus facilement à des aliments naturels et non transformés.

Ces nouvelles initiatives ont permis de créer un écosystème favorisant l’accessibilité de commerces de proximité. Le mode de vie à Albert Lea, ville nord américaine typique, s’en est trouvé transformé.

Et vous, avez vous trouvez votre propre zone bleue ?